23/06/2006

fifa street 2

FIFA Street, c'est un peu du football arcade poussé à l'extrême. Préférant se concentrer sur le côté spectaculaire de ce sport, EA a choisi de faire en sorte que les matches se déroulent en pleine rue, sur des zones industrielles abandonnées ou encore sur de vieux terrains vagues. La seule règle étant qu'il faut marquer des buts. Le réalisme est néanmoins présent au niveau des joueurs puisqu'on retrouve pas moins de 320 grands internationaux tels qu'Henri, Zidane, Ronaldo et j'en passe. Sur le plan du gameplay, tout est très simple à prendre en main. On enchaîne les mouvements sans aucun problème. Petite particularité : en faisant des dribbles et autres petits-ponts, vous remplissez une jauge. Lorsque celle-ci est pleine, vous avez la possibilité de tirer un boulet de canon dans les cages adverses que le gardien a peu de chance d'arrêter.

test FIFA Street 2 Playstation Portable
Une fois que la jauge de combo sera pleine, vous pourrez tirer un boulet de canon.
FIFA Street 2 encourage donc l'accomplissement de gestes techniques. Ceux-ci sont vraiment nombreux et se réalisent grâce à une combinaison de touches faisant entrer en jeu le stick analogique. Bon, étant donné la course très limitée de l'unique stick de la PSP, c'est moins agréable et moins précis que sur PS2, mais ça reste tout de même jouable et c'est bien là l'essentiel. Même en solo, on prend beaucoup de plaisir à enchaîner les matches et à gagner en technicité. Le système de visée manuelle lors des frappes (une icône est placée dans le but afin que l'on puisse déterminer précisément où l'on va frapper) s'avère particulièrement utile puisque les buts ne sont pas très larges et les gardiens assez efficaces. Petit reproche cependant concernant les angles de vues disponibles assez peu nombreux et dont on ne peut que remarquer l'absence de la pourtant très appréciée caméra située derrière les cages. Celle-ci était vraiment pratique sur PS2 puisqu'elle permettait de mieux jauger les déplacements de ses joueurs, mais elle n'est pas de la fête sur PSP. Dommage.
test FIFA Street 2 Playstation Portable
Un des mini-jeux consiste à marquer depuis 6 zones du terrain.
Côté contenu, FIFA Street 2 s'avère être assez complet. Tout d'abord, on retrouve un mode match amical permettant de paramétrer une rencontre (terrain, équipe, durée...). Ensuite, un mode tournoi consistant en une suite de matches à élimination directe est présent. Il suffit de choisir son équipe et de tenter d'arriver en finale pour remporter le trophée. Deux mini-jeux mettant en scène un gardien et un attaquant sont aussi là. Dans le premier, il s'agira de marquer un maximum de buts en un minimum de temps, et dans le second, il faudra marquer à partir de différentes positions du terrain pour prouver que vous savez inscrire des buts dans n'importe quelle position. Pour ce qui est du multijoueur, on est un peu déçu. En effet, il se limite à deux joueurs et réclame que chacun ait une version du jeu. Dommage que le mode partagé ne soit pas pris en charge. Le gros morceau reste cependant le mode "Loi de la rue". Il s'agit en quelque sorte d'un mode carrière dans lequel vous créez un joueur de toutes pièces (apparence, caractéristiques, tenue...) et où vous devrez enchaîner les matches pour gagner argent et réputation. Ces deux éléments vous permettront d'améliorer les aptitudes de votre équipe (vitesse...) et de débloquer de nouveaux vêtements. Votre objectif étant de gagner la coupe du monde du foot de rue. Au final, cette version PSP de FIFA Street 2 est convaincante. Le jeu est fun, bénéficie d'une prise en main immédiate et permettra à tous ceux qui aiment le foot mais qui n'apprécient pas les interruptions de jeu (comme les touches ou les fautes) de s'adonner à leur sport en toute liberté.

14:55 Publié dans test | Lien permanent | Commentaires (1)

28/05/2006

wipEout pure

Passage obligé de tout amateur de jeux de courses futuristes, la série des WipEout ne pouvait pas manquer le grand rendez-vous que représente la sortie de la PSP. Et parmi les nombreux titres présents dans le line-up de la console, nul doute que WipEout Pure mérite sa place en tête de liste des jeux à se procurer sans détour !

Lorsqu'on s'interroge sur la qualité d'un jeu que l'on a la délicate mission d'évaluer, il y a toujours des signes qui ne trompent pas. Dans le cas présent, les symptômes frôlaient l'évidence. Impossible de lâcher la console malgré les heures qui défilaient, impliquant de plus en plus nettement la perspective de débuter la rédaction du test à la dernière minute ! A moins d'être totalement réfractaire au genre, on enchaîne les courses les unes après les autres sans savoir quand on aura la force et la volonté d'arrêter, tant les défis sont intéressants et le plaisir de jeu bien réel. En passant sur le support PSP, la série des WipEout n'a rien perdu de sa superbe, bien au contraire, et vous auriez tort de vous en priver.

15:55 Publié dans test | Lien permanent | Commentaires (21)

buzz

Après Eye Toy et Singstar, Sony nous met à l'épreuve notre culture musicale avec un blond test d'enfer!

medium_btmqp2002.jpgAprès nous avoir fait cogiter sur des questions musicales du genre "Combien de paires de lunettes possède Elton John" ou "Quelle était la danse de l'été 1986", Buzz est de retour pour un quiz un peu plus varié puisque cette fois destiné à tester votre culture générale. Sport, musique, actualité, géographie, télé ou même people, rien ne vous sera épargné, pas même des questions sur Demis Roussos !

pour plus d'informations: http://www.jeuxvideo.com/articles/0000/00006510_test.htm

15:55 Publié dans test | Lien permanent | Commentaires (0)

27/05/2006

pursuit force

De nombreux titres s'avèrent spectaculaires, laissant les explosions, les morceaux de bravoure, et les actions défiant la logique humaine s'exposer dans un tourbillon impressionnant. Mais dans cette confrérie de l'incroyable, pratiquement aucun ne pousse le vice jusqu'à mêler un ensemble d'actions incroyables au sein d'une vitesse générale terriblement impressionnante. Pourtant, c'est ce que Pursuit Force s'escrime à tenter de réussir, en une sorte d'antithèse aux courses de voitures initiées dans Derrick. Imaginez un peu ce que donnerait un cross-over. En pleine Bunderstrasse, alors qu'un coupable semble avoir berné les forces de police, un grabataire pratiquement chauve bondit lestement sur le capot de sa berline pour lui coller une balle dans la tête. Quel beau concept, n'est-ce pas Klein ?

18:20 Publié dans test | Lien permanent | Commentaires (0)